- Lexique de l’égalité
- Les chiffres

Lexique de l’égalité

Lexique de l’égalité

Actions positives : ces actions ont pour but de rééquilibrer le rôle et la place des femmes dans la société et de lutter contre les inégalités hommes femmes. Il faut prendre conscience des différences entre les deux sexes afin d’obtenir un équilibre entre l’égalité formelle (celle prévue dans les textes) et l’égalité réelle (celle qui s’applique au quotidien), en sachant refuser l’égalité de traitement qui peut être parfois préjudiciable à un groupe d’individus.

Approche par le genre ou Gender mainstreaming : sachant qu’aucune politique n’est neutre au regard de ses retombées sur l’un ou l’autre sexe, cette technique « approche par le genre » consiste à “ne pas limiter les efforts de promotion de l’égalité à la mise en œuvre de mesures spécifiques en faveur des femmes, mais mobiliser explicitement en vue de l’égalité l’ensemble des actions et politiques générales” (Définition adoptée par la Commission européenne). Ainsi, aujourd’hui, de nombreux projets, européens et nationaux, comportent souvent l’obligation d’examiner les effets de ceux-ci sur les populations masculines et féminines et, ceci même si leur objet n’est pas directement lié à l’égalité des hommes et des femmes.

Charte d’égalité : voir page relatif à ce sujet

Discrimination : action d’isoler, d’écarter et de traiter différemment certains individus ou un groupe par rapport à d’autres. Cette différence peut être due à la race, au sexe, à la préférence sexuelle, à l’âge, la religion, le handicap, etc. d’une personne.

Egalité des chances : deux éléments clés du principe général de l’égalité des chances sont l’interdiction de la discrimination fondée sur la nationalité (article 12 du traité CE) et l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes (article 141 du traité CE). Ce principe a vocation à appliquer le principe de l’égalité des chances à tous les domaines, et notamment à la vie économique, sociale, culturelle, familiale et professionnelle.

Egalité de rémunération : cela implique que la rémunération accordée pour un même travail payé à la tâche soit établie sur la base d’une même unité de mesure et que pour une rémunération accordée pour un travail payé au temps soit la même pour un même poste de travail.

Egalité de traitement : prendre toutes les mesures, au niveau national et communautaire, appropriées pour lutter contre la discrimination fondée sur le sexe, la race ou l’origine ethnique, la religion ou les croyances, le handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle.

Elargir les choix professionnels des femmes signifie leur permettre de diversifier les métiers auxquels elles peuvent accéder, selon leurs potentialités, intérêts, aptitudes et compétences sans se limiter aux secteurs traditionnellement féminins. Le but n’étant pas de les diriger systématiquement vers les métiers dits masculins mais de leur permettre de choisir un métier en toute connaissance de cause et de leur apporter des renseignements sur tous les métiers existants.

Féminisme : doctrine qui préconise l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société afin d’exercer leur activité sociale, économique, politique et familiale dans les mêmes conditions que les hommes.

Genre : le genre (masculin ou féminin) fait quant à lui référence aux différences de statut et de rôle social entre les hommes et les femmes d’une même société. Ces différences varient au fil du temps et d’une culture à l’autre.

Label d’égalité : label d’égalité

Mixité : coexistence des hommes et des femmes dans la société civile et dans les institutions.

Préjugés : opinions plus ou moins implicites, sans vérification ni contrôle critique, d’un individu ou généralement d’un groupe à l’égard d’un autre groupe.

Quota : détermination d’une proportion de places ou de ressources réservées à un groupe particulier selon certains critères pour corriger des déséquilibres. Le recours aux quotas est souvent l’ultime moyen de débloquer une situation et de créer une dynamique afin que revienne aux femmes cette part de droit que le mouvement naturel des choses ne leur accorde pas en dépit des textes.

Rémunération : salaire ou traitement ordinaire de base minimum, et tous les autres avantages payés directement ou indirectement, en espèces ou en nature, par l’employeur au travailleur en raison de l’emploi de ce dernier.

Rôle : ensemble des comportements relatifs à une certaine position, fixés par la société (rôle du père, de la femme, du maître, etc.) et qu’on s’attend à voir jouer par ceux qui la détiennent.

Sexe : il s’agit de l’ensemble des caractéristiques physiques et biologiques qui différencient les hommes des femmes. Ces différences sont les mêmes dans toutes les cultures du monde entier.

Sexisme : ensemble des institutions et comportements individuels ou collectifs qui perpétuent et légitiment la domination des hommes sur les femmes. Système de société qui, à partir de la différenciation des sexes, instaure une domination des hommes sur les femmes.

Stéréotypes : définition rigide et appliquée de manière systématique à tous les membres d’un même groupe social pour décrire leurs caractéristiques. Cette définition découle d’une perception simplifiée et rigide d’une situation, d’un groupe ou d’une personne.

Accueil
Maître d'oeuvre : CS3i en collaboration
avec DE BUSSAC MULTIMEDIA
L'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes : une chance pour l'allier
www.egalite-allier.fr