Les indicateurs utiles

Suite à la promulgation de la Loi de 2001, un décret d’application a prévu la mise en place d’un rapport annuel permettant une analyse de situation comparée entre les hommes et les femmes.

Ces indicateurs chiffrés permettent de mesurer les différences entre les femmes et les hommes et d’apporter des données explicatives sur les évolutions constatées ou à prévoir.

La liste des indicateurs est très restreinte. Ils sont classés en quatre grands chapitres :

-   conditions générales d’emploi (effectif, données sur les congés, sur les embauches et les départs, promotions, durée et organisation de travail, positionnement dans l’entreprise)
-   rémunérations
-   formation
-   conditions de travail

Quelques exemples d’indicateurs de progrès :

1- Augmenter le taux de féminisation des cadres Fixer le taux actuel Fixer un objectif à court terme (5ans, par exemple) A partir de ces éléments, calculer le taux d’embauche des femmes par année pour atteindre l’objectif. Faire des contrôles réguliers.

2- Réduire certains écarts de rémunération Prendre des postes sur lesquels les écarts de rémunération entre hommes et femmes sont évidents. Analyser ces écarts avec des groupes comparatifs identiques (âge, ancienneté, niveau de formation, etc.). Fixer un objectif temporel pour régulariser ces écarts. Intégrer ces réductions dans les politiques salariales et faire en sorte que les décisions individuelles soient appliquées dans les démarches normales de ressources humaines.

Référence bibliographique : Guide d’appui à la négociation au sein des entreprises et des branches, service des droits des femmes

La mise en œuvre de l’égalité est essentielle et nécessaire d’autant que l’égalité peut s’avérer une réelle chance pour l’économie.

Accueil
Maître d'oeuvre : CS3i en collaboration
avec DE BUSSAC MULTIMEDIA
L'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes : une chance pour l'allier
www.egalite-allier.fr